COMMENT ATTEINDRE SES OBJECTIFS ?

Notre vision du monde dépend du sentiment que l’on a de soi et de notre estime personnelle.

Une partie de notre cerveau, le Système d’Activation Réticulaire SAR, contrôle notre éveil et notre attention. Il fait le tri des informations qui sont à retenir en fonction de ce qui est important pour nous, de ce qui mobilise notre attention et de notre estime de nous-mêmes.

Si votre intention est de saisir les opportunités d’une situation, votre SAR s’activera pour vous permettre de voir et d’entendre tout ce qui peut contribuer à atteindre votre objectif.

Lorsque vous vous sentez, par exemple, capable de réussir un objectif, n’avez-vous jamais eu la sensation que tout se met en place pour vous aider à atteindre cet objectif ? C’est votre SAR qui filtre les informations qui vous seront utiles.

Ce système, le SAR, fonctionne un peu comme un ordinateur chargé de nous donner de l’information, sans tenir compte de l’effet positif ou négatif que peut avoir cette information. Il ne sélectionne que les informations conformes à notre système de croyances et de pensées.

En effet, si nous sommes focalisés sur une peur (de ne pas être à la hauteur par exemple), notre SAR va orienter notre attention sur toutes les informations qui viendront confirmer cette peur et ainsi l’augmenter. C’est ce mécanisme qui fait que nous finissons par penser que ce que nous croyons est la vérité ou la réalité.

Nous avons, dès lors, intérêt à nous centrer sur ce qui ce qui est positif pour nous, pour renforcer ce qui va contribuer à notre épanouissement.

Il ne s’agit pas de balayer ou de nier les peurs ou les croyances négatives, mais de focaliser votre attention sur ce que vous souhaitez à la place.

Les neurosciences conseillent de nommer les émotions douloureuses et désagréables, puis de les transformer en intentions et de les écrire.

Ecrire ses intentions, de façon claire et précise, permet à votre cerveau de se focaliser sur cet objectif et de se forger une représentation mentale correspondante.

Comme votre cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’il imagine et la réalité, cet outil de visualisation de vos objectifs vous permet d’emprunter le chemin de leur réalisation.

Vous est-il arrivé de vous réveiller en plein rêve et de croire que c’était la réalité ? Lorsque vous êtes en train de rêver, votre esprit tout entier est dans votre rêve et si vous devez effectuer un mouvement ou parler, votre corps va y répondre automatiquement en effectuant ce mouvement dans la réalité, si bien que cela vous réveille. Vous rêviez, mais votre cerveau a « cru » que c’était la réalité. C’est ce mécanisme du cerveau qui est à l’œuvre lorsque vous visualisez vos objectifs.

C’est ainsi que l’hypnose, par sa capacité à modifier la perception de la réalité et à mettre en relation la multitude des espaces sensoriels du cerveau, favorise une flexibilité psychologique qui développe une aptitude à sortir de nos schémas de fonctionnement habituels pour adopter de nouvelles solutions et atteindre nos objectifs.

Dans notre éducation, on nous demande d’apprendre, de mémoriser, de canaliser notre attention et de faire des choix sans pour autant connaitre le mode de fonctionnement de notre cerveau.

Ne serait-il pas intéressant d'aborder le fonctionnement de notre cerveau, dès le plus jeune âge, comme une matière à part entière ?
 
Une matière permettant de prendre conscience du pouvoir de notre cerveau et de la manière dont il fonctionne pour favoriser notre épanouissement et notre équilibre au quotidien.